Fanfiction : L'aventure de Célia dans Pokémon origins

Aller en bas

Fanfiction : L'aventure de Célia dans Pokémon origins

Message par Célia le Lun 10 Sep 2018 - 0:43

Chapitre 1 :  Le Starter

C'est aujourd'hui que je dois rencontrer le professeur Chen pour qu'il me donne mon premier pokémon fraichement sorti d'un oeuf de son élevage. L'avantage, c'est que ce pokémon ne connaîtra que moi comme dresseur, peut-être même qu'il me verra comme sa maman ! Maman à dix ans. C'est du joli ! Je trouve ça quand même un peu étrange que le professeur décide de me donner un pokémon maintenant. Je suis loin d'avoir fini de grandir, mais paraît-il que c'est à peu près à cet âge que les autres enfants reçoivent leur premier pokémon. J'espère que tout va bien se passer.

Je sors donc de chez moi, et marche d'un pas tranquille en direction du laboratoire. C'est un jour ensoleillé, aussi je me suis vêtue en conséquence, avec un short jean bleu, et un débardeur bordeau. Malgré la hâte que j'ai de voir mon premier pokémon, aucun sourire ne décort mon visage. Je suis un peu comme ça il faut dire, peu souriante, voire même un peu blasée. En même temps, quand je souris je fais un peu peur. Mes yeux n'ont jamais eu une teinte très naturelle, tournant autour du bleu marine à violet, avec une note de fushia, ce qui fascine et terrifie à la fois. Pour le reste, ma peau noire fait contraste avec la blancheur de mes dents et de ma chevelure. Oh oui, j'ai un physique tellement atypique que je finirai soit champion d'arène, soit personnage principal dans un live action de Beyblade ou Yugi-oh..

J'arrive devant le laboratoire. Avant d'entrer je frotte la semelle de mes bottes brunes au paillasson, tout en faisant un signe au professeur qui me regarde faire. En entrant je remarque une chose assez.. surprenante. En effet, il y a beaucoup de pokémon en liberté dans ce laboratoire. Les étudie t-il tous en même temps ? Ce professeur est vraiment très fort.

- Te voilà Célia. Tu es prête à recevoir ton premier pokémon ? Tu as le choix entre cinq pokémon qui sont nés tout juste hier, tu..

- Bulbizarre.

- Tu es sûre ? Attention car tu dois bien réfléchir, car il s'agira de ton..

- Bulbizarre.

- Bulbizarre est en effet un très bon choix, c'est un pokémon idéal pour les débutants, et tu pourras..

- Bulbizarre.

- ...

- ...

- ...Bon tiens, le voilà.

Je suis parfaitement certaine de mon choix. Depuis toute jeune, je ne rate aucun match d'Erika, la championne de type plante à Céladopole. Elle envoie deux représentants de la lignée évolutive de bulbizarre lors de ses combats, et ils sont magnifiques. Je suis véritablement une grande fan du travail de cette championne. Donc oui, bulbizarre.
Le professeur Chen me tend une pokéball que je prends à deux mains pour l'observer sous toutes ses coutûres. C'est une ball toute simple, mais pour moi, elle est superbe. La toute première pokéball, celle qui loge le tout premier pokémon. Cette ball que je reconnaîtrai entre mille tant elle représente un symbole à mes yeux. Et il est temps de faire sortir mon futur meilleur ami.

D'un mouvement fluide du poignet, je lance la pokéball, et regarde le pokémon en sortir. Le petit être vert me toise un instant du regard, puis cligne des yeux avant de venir se blottir contre mes jambes. Je m'asseois en tailleur pour être au plus proche de lui, mais en l'observant, je le trouve différent des autres bulbizarres. Je sors un petit carnet dans lequel j'ai pris note de toutes les informations nécessaires à l'élevage de pokémon plantes, et à la page de bulbizarre, je me rends compte que le mien est bien plus vif de couleur.

- On dirait qu'il a bien pris le soleil !

Le professeur approche de moi et bulbizarre pour l'examiner. Après une longue minute, il conclut :

- En fait Célia, ton bulbizarre est chromatique. Il a une couleur différente, c'est très rare.

Je prends le petit pokémon dans mes bras, et me mets à caresser sa tête. Il est donc aussi étrange que moi. Décidément il me plait beaucoup à peine sortit de sa pokéball. Je décide de ne pas le faire rentrer. Il est bien dehors, avec moi. Nous marcherons ensemble, et apprendrons à nous connaître.

- Comptes tu donner un surnom à ton bulbizarre Célia ?

Un surnom ? Je n'y ai jamais pensé. Un surnom.. en réfléchissant, c'est une bonne idée d'appeler son pokémon par un autre nom, le lien créé est plus fort ainsi. Je trouve finalement le surnom approprié à mon compagnon.

- Agent B. B, c'est pour bulbizarre.

Et agent, c'est en hommage aux histoires que m'a raconté maman quand j'étais plus petite, des histoires avec des agents secrets tout droit sortis de contes de fées.
Je fais tout un tas de papouilles à mon bulbizarre, en lui chuchotant à l'oreille qu'on ira vivre de super aventures ensemble.
avatar
Célia
Dresseur débutant

Messages : 30
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfiction : L'aventure de Célia dans Pokémon origins

Message par Célia le Lun 10 Sep 2018 - 13:55

Chapitre 2 : Le Premier Duel

C'est super, je suis vraiment contente même si je ne le montre pas physiquement. Le professeur continue de parler, mais très honnêtement je n'écoute pas un mot de ce qu'il peut dire. Probablement tout le blabla habituel, que les pokémon ne sont pas des jouets, qu'il faut les respecter etc. Je connais déjà tout cela. De toute façon, je veux devenir éleveuse, pas la plus forte des dresseuses. Le professeur Chen finit par attirer mon attention en me tendant un petit sac dans lequel se trouvent des pokéball.

- En voilà une dizaine Célia, je vais t'expliquer comment attraper un pokémon.

Je hoche la tête, et alors qu'il se lance dans une longue explication, je me laisse distraire par un pokémon passant tout près de moi. Je baisse la tête et vois un arcko qui semble renifler mon genou. Je sors une pokéball du sac, et la laisse tomber sur arcko. Il n'esquive pas, et rentre dans la pokéball sans soucis. Lorsque la pokéball cesse de bouger, je comprends qu'il ne lutte pas plus, et accepte de devenir mon ami.

Mon action coupe net le professeur dans son explication. Il me regarde d'un air dépité.

- Comme ça professeur ?

- ... Oui oui, mais comme je te le disais plus tôt, il faut affaiblir le pokémon avant de le capturer, ou bien le paralyser, l'endormir etc..

Je prends le temps réfléchir. Pourquoi leur faire du mal ? S'ils veulent être mes amis, je n'aurais pas besoin d'être violente avec eux. Ou alors peut-être existe t-il un moyen de capturer les plus farouches sans les blesser. Je me renseignerai sur internet.

- Bien Célia, j'ai maintenant un service à te demander. Peux tu amener ces feuilles à Jacky qui se trouve dans mon jardin juste à côté s'il te plait ?

- Non.

- ...Comment ça non ?

- Je le vois d'ici votre Jacky, vous avez quinze mètres à faire, vous pouvez bien les lui remettre non ?

Je ne suis pas son assistante enfin, juste une enfant venue récupérer son premier pokémon, c'est son travail. Il ronchonne un instant, fait quelques pas, puis se tourne vers moi.

- Très bien Célia, je te défie en duel. Tu peux envoyer 6 pokémon dans ce combat.

À ces mots, il envoie un pokémon au combat. Un nidoran femelle. Il est mignon, mais de type poison. Le choix le plus judicieux est d'envoyer Agent B au combat. Je me lève donc et dépose mon petit pokémon au sol. N'ayant pas d'option réellement poussée à notre niveau, je ne peux utiliser qu'une seule stratégie.

- Agent B, sème ta vampigraine.

À mes mots, le petit bulbizarre penche son bulbe vers l'avant, et de celui-ci sort quelques petites graines qui viennent se loger sur le nidoran. Normalement nidoran ne peut s'en défaire.

- Très bon début. Nidoran, utilise dard venin !

Voilà une attaque redoutée des pokémon plantes comme arcko. Heureusement, bulbizarre n'est pas sensible au poison. Le dard se plante dans la peau de mon petit pokémon qui n'a pas réussi à esquiver. Il faut dire que l'attaque est rapide. Cependant, la blessure qu'il a subit se referme doucement, éjectant le dard au passage. La vampigraine est vraiment miraculeuse. Je peux voir le nidoran en souffrir d'ailleurs.

- Courage Agent B, utilise charge, et répète l'attaque jusqu'à ce que nidoran soit au tapis.

Bulbizarre commence à courir. Il est rigolo, parce qu'il est un peu potelé, et n'est pas très rapide, mais ses attaques font mouche à chaque fois. Le combat se poursuit ainsi, bulbizarre attaque, nidoran riposte, mais à chaque fois les dégâts qu'il inflige sont sans effet grâce au pouvoir de la vamipigraine. Il finit rapidement KO.
Mon pokémon vient se loger dans mes bras alors que je l'accueille à bras ouverts. Il a gagné son premier duel !

- Ce n'est pas fini Célia, j'ai un deuxième pokémon !

Le professeur Chen envoie comme promis un second pokémon au combat. Un nidoran mâle. Celui là risque de poser problème. Il me semble que sa corne peut infliger de sérieux dégâts à mes pokémon.. Je décide donc je jouer la sureté.

- Agent B, lance à nouveau vampgraine, fais attention à sa corne.

Comme précédemment, la vampigraine touche sa cible. Mais dans la position d'attaque de bulbizarre, il est difficile d'esquiver.

- Nidoran, picpic !

Aie.. comme attendu, l'attaque du nidoran fait très mal à bulbizarre qui pousse un petit râle. Il ne doit pas s'en faire. Je le retirerai du combat avant le KO. Je ne supporterai pas de le voir dans un tel état.

- Rugis maintenant.

À plusieurs reprises, bulbizarre lance rugissement pour rendre l'adversaire moins confiant. L'hésitation fait souvent taper moins fort. Mais malgré cela couplé à la vampigraine, bulbizarre commence à être amoché. Je lui demande donc de revenir vers moi. Je le prends dans mes bras, et l'embrasse sur le front. J'attrape la pokéball à ma ceinture et fais sortir mon arcko fraichement capturé.

- Fais lui les gros yeux Arcko !

Arcko, devant le nidoran, est d'accord pour montrer qui est le patron. Il prend un air méchant, ce qui fait un peu peur à nidoran. L'attaque picpic qui suit du nidoran est lancée avec si peu de conviction que la blessure d'arcko guérit instantannément. C'est une bonne nouvelle, la vampigraine agit toujours. Il est temps d'en finir.

- Lance écras'face !

Ce pokémon là est bien plus agile que bulbizarre, il s'élance rapidement vers nidoran, et avant de le percuter, saute pour lui asséner un coup de queue depuis les airs. Le nidoran tombe à terre, et n'est plus apte au combat. Mon second pokémon court vers moi et je le rattrape avec un peu de difficulté. Deux pokémon dans les bras, c'est difficile à porter. Je fais donc rentrer arcko dans sa pokéball après l'avoir félicité, et prends soin de bulbizarre encore un peu blessé.

- Félicitation pour cette victoire. Tu es prête pour partir à l'aventure. J'aurai seulement un petit service à te demander, si tu es d'accord bien sûr.

Si c'est pour donner des feuilles à Jacky, non. Mais peut-être que maintenant que je l'ai battu, il va me donner une mission plus importante.

- D'accord. Que dois je faire ?
avatar
Célia
Dresseur débutant

Messages : 30
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfiction : L'aventure de Célia dans Pokémon origins

Message par Célia le Lun 10 Sep 2018 - 23:36

Chapitre 3 : Des Alliés de Taille !

Mon bulbizarre est sur pied. J'écoute attentivement cette fois les paroles du professeur Chen. Il ne faut pas que je fasse mal la mission qu'il va me donner quand même. Je loge mon menton dans mes paumes en essayant d'avoir l'air la plus intéressée possible.

- Alors voila Célia, j'ai besoin que tu amènes ce colis à la boutique de Jadielle, au Nord. C'est très important' il s'agit...

D'objets rares ? De pierres d'évolution ? D'une Capsule Technique rarissime ?

- ...de pokéballs qui ne fonctionnent pas.

...145 de Q.I., et me voilà postière pour un professeur incapable de faire quinze mètres lui même. Je soupire et saisis le colis. J'aurai aimé être impliquée dans une affaire plus importante que de renvoyer des pokéballs en magasin.. en plus il me connait le professeur, il s'est beaucoup occupé de moi. Ce n'est pas comme s'il ne peut pas avoir confiance en moi. Bon.. eh bien.. en route !
Je sors donc du laboratoire et entame mon petite voyage. Bulbizarre trotine à mes côtés, il semble heureux, et c'est tout ce qui compte au fond. Je ne mets pas longtemps à apercevoir Jadielle.

- Eh toi là !

Un garçon m'interpèle. Il est posté à l'entrée de la ville, je ne peux pas le louper. Je m'approche donc de lui, et une fois à sa hauteur, il sort ses pokéballs.

- Viens on fait un match ! Ton pokémon a l'air fort, mais le nombre écrase la force !

Je viens tout juste de sortir d'un combat, je ne vais pas les renvoyer au combat comme cela.. bulbizarre est encore un bébé après tout. Je refuse donc poliment son défi en expliquant que je n'ai pas encore pu soigner entièrement mes pokémon au pokécentre. Il fait la moue, mais il semble comprendre la situation.
Je salue le garçon et commence à partir, mais me stoppe lorsqu'une forte odeur atteint mes narines.

- Pouah ! C'est.. c'est toi..??

Je regarde le garçon en me bouchant le nez, mais je remarque qu'il en fait autant, tout en pointant une direction du doigt. Je regarde là où il me montre, et mes yeux s'arrondissent. Il n'y a que la fleur qui dépasse, mais sans aucun doute, il s'agit d'un ortide qui est planté là ! L'odeur pestilentielle confirme.

- C'est super ! Je veux que cet ortide fasse parti de mon équipe !

- Oula euh.. je te déconseille de le déranger.. malgré le nombre de pokémon que j'ai, je me suis fait écraser.. en beauté. Pour l'avoir, faudrait esquiver le combat en envoyant une masterball.. mais c'est hyper cher..

Une masterball..? Ça permet de ne pas combattre et de l'attraper comme ça ? Mais c'est parfait ça ! Je vais justement à la boutique, je demanderai combien ça coûte. Je remercie le garçon, et pars en courant en direction de la boutique de Jadielle.
Une petite clochette tinte quand je pousse la porte, prévenant le marchand de mon arrivée.

- Bonjour, que puis je pour toi ?

Le monsieur qui me parle accoudé à son comptoir n'a pas un air très rassurant. Peut-être est ce à cause de ses lunettes rondes reflettant si bien la lumière que je n'en vois pas ses yeux. Oui ce doit être ça. Ne pas voir les yeux de la personne me stresse.

- B..bonjour monsieur. Le professeur Chen souhaite renvoyer ces pokéballs défectueuses.

Je pose le colis sur le comptoir, et laisse l'homme l'ouvrir et vérifier son contenu. Je pianote, un peu mal à l'aise dans cette boutique.

- Hum.. je vois. Je vais y jeter un oeil, mais j'allais sortir pour amener des potions au vieil homme qui soigne les pokémon au Sud de Jadielle.. tu veux bien t'en occuper ? On gagnera tous les deux du temps.

Accomplir cette commande ne me dérange pas. Après tout, mon arrivée l'empêche de la faire, je peux donc bien rendre ce service, surtout que pendant ce temps il se concentre sur les pokéballs.. et puis.. donner des potions à un monsieur qui soigne des pokémon, c'est une bonne chose.
J'emporte donc les potions avec moi. Je me souviens avoir vu une petite maison en venant ici, ce doit être celle du vieux monsieur. Je sors de la boutique en trotinant pour ne pas aller trop vite pour bulbizarre qui s'essouffle un peu.

La maisonnette est en vue. Je toque à la porte, et attends sagement qu'on vienne m'ouvrir. Un vieux monsieur comme décrit par le marchand m'ouvre la porte.

- Bonjour, je vous apporte des potions que vous avez commandez à la boutique de Jadielle.

- Ah c'est parfait ma petite ! Je vais pouvoir continuer à comba.. euh je veux dire à soigner les pokémon ahahah !

Je penche la tête sur le côté... soigneur... mes fesses oui.. enfin il fait bien ce qu'il veut, il a payé les potions après tout. Je ne reste pas plus longtemps devant chez lui, étant un peu pressée d'en finir avec les pokéballs du professeur.
En retournant sur Jadielle, un petit gémissement attire mon attention. Je tente de me fier à mon ouïe pour en trouver la source, et, cachés dans les hautes herbes, trois petits taupiqueurs. Ils ne semblent pas aller bien. Je ne sais pas trop quoi faire pour eux. Par chance, il me reste des potions pour les soigner. J'applique le spray sur les blessures des pokémon, et ils se sentirent vite mieux. Je me lève une fois le traitement donné, et les laisse repartir chez eux. Je me presse jusqu'à la boutique, le marchand semble en avoir terminé avec les pokéballs.

- En voilà de nouvelles, tu t'excuseras pour moi auprès du professeur s'il te plait ?

- Oui monsieur. Dites, combien coûte une masterball s'il vous plait ?

- Une masterball ? Dix milles pokédollars, ou alors vingt-cinq pépites.

Ah.. en effet, c'est cher.. comment je vais pouvoir me payer ça ? J'y réfléchirai plus tard.. je vais rapporter les pokéballs au professeur Chen. Je sors de la boutique, un peu triste de ne pas avoir l'argent nécessaire pour pouvoir capturer ortide... mais alors que je vais reprendre la route, les petits taupiqueurs sortent de terre juste devant moi, me faisant sursauter. À mes pieds, ils posent de nombreux cailloux dorés. Je les prends alors que les pokémon retournent sous terre. Je me questionne un instant sur la nature des objets, puis retourne dans le magasin. C'est avec ma masterball que j'en ressors ! Ces petits taupiqueurs sont vraiment très gentils de m'avoir apporté autant de pépites !

Je me dirige rapidement vers l'ortide pour tester cette fameuse ball.

- Ortide, montre toi ! Je m'appelle Célia, et je vais t'élever à partir de maintenant !

Le pokémon plante met un peu de temps à se déraciner. Il s'ébroue pour retirer toute la terre de son corps, puis me regarde, la bave au coin de la bouche. Parfait ! Je lance alors la masterball sur lui et comme prévu, toute résistance du pokémon est inutile face à la ball ultime. Super ! J'ai attrapé un ortide !
Je n'ai plus qu'à rapporter le colis au professeur Chen, et j'en profiterai pour lui montrer mon nouvel ami ! Je pars donc en direction du laboratoire, plus motivée que jamais !
avatar
Célia
Dresseur débutant

Messages : 30
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfiction : L'aventure de Célia dans Pokémon origins

Message par Célia le Jeu 13 Sep 2018 - 22:19

Chapitre 4 : Le Rival

J'arrive enfin au laboratoire du professeur Chen. Le ciel est orange, j'ai passé ma journée à faire des petites courses. Heureusement que j'ai rencontré Ortide sur le chemin, sinon je me serais ennuyée. Je laisse la porte du laboratoire s'ouvrir, et avance vers le professeur.

- Me revoilà.

Il est à son bureau, penché sur de la paperasse, probablement des rapports. Il lève à peine le nez à mes mots, aussi je secoue légèrement le sac de pokéballs neuves pour attirer son attention.

- Mh ? Oh Célia, je t'attendais. Tu as mis plus de temps que prévu.

- Oui, regardez, j'ai trouvé un nouveau pokémon, et je l'ai capturé !

J'accompagne mes mots avec le lancer de ma pokéball, et fais apparaître Ortide juste devant le professeur. Le pokémon regarde à droite, puis à gauche. Il laisse couler un peu de bave par terre, puis me remarque et vient se frotter à mes jambes. Chen s'approche lentement et observe mon nouvel ami.

- Un ortide.. intéressant, où l'as tu trouvé ?

- Aux portes de Jadielle.

Il prends son menton entre deux doigts, et réfléchit ainsi pendant plusieurs longues minutes. Je fais rentrer ortide dans sa pokéball, et prends bulbizarre dans mes bras. Le professeur finit par dire :

- Ce n'est pas un pokémon qu'on trouve dans le coin, encore moins sous sa forme évoluée. Il doit être fort, tu risques d'avoir du mal à contenir sa puissance. Tu feras attention.

- Oui professeur. Je vous laisse, maman doit s'inquiéter.

- Oui cours la voir. Et reviens demain Célia !

Il me dit ces mots alors que je suis déjà sortie de son laboratoire. Je rentre rapidement chez ma maman qui m'attend, un peu mécontente que je sois partie toute la journée. Je lui raconte mes aventures, et lui présente mes pokémon. Elle les trouve mignons, sauf ortide. Mais moi je l'aime beaucoup, et je le trouve très beau. C'est vrai qu'il sent mauvais, mais ça fait parti de son identité.
Ce soir, je m'endors avec bulbizarre dans les bras. Je rêve de tout un tas d'aventures, avec mon compagnon de route, et de ma rencontre avec Erika.
Le jour se lève, et moi avec. Il est tôt, mais j'ai tellement bien dormi cette nuit que je pourrai soulever des montagnes aujourd'hui !
Je mange, fais un rapide brin de toilette, et sors en courant avec bulbizarre à mes trousses. Direction le labo !

- Tiens Célia, tu es bien matinale dis moi.

- Vous m'avez dit de revenir.

- Oui oui.. eh bien vois tu, les dresseurs partent à l'aventure avec leurs pokémon, et collectionnent les badges de chaque grande ville. Je pense que tu devrais faire ce voyage. Tu en sortirai grandie. Mais vois tu, depuis quelques semaines, l'arène de Jadielle est fermée. Peut être pourras tu y jeter un oeil pour savoir pourquoi ?

Collecter les badges ? Ça pourrait être intéressant en soi.. Je rencontrerais Erika, et elle remarquerait mes jolis pokémon plantes ! Ce serait merveilleux ! Je rêve depuis toute petite de la rencontrer ! C'est décidé, j'accepte de faire le tour des arènes ! Mais d'abord, comprendre pourquoi celle de Jadielle est fermée.
Avant de me mettre en route, je passe voir maman pour lui apprendre la nouvelle. Ça ne l'enchante pas beaucoup de savoir que je vais être loin d'elle, surtout à mon âge, mais je peux toujours la contacter avec mon pokématos. Je l'embrasse fort, et accorde un câlin à l'aquali et au psykokwak de la maison avant de partir.

J'ai pris tout pleins de choses dans mon sac à dos. De quoi camper, me protéger du vent et de la pluie, de quoi me nourrir, et nourrir mes pokémon, sans oublier potions, antidotes, et tout le kit du parfait dresseur débutant ! Je me lance sur la route de Jadielle.
Une fois là bas, il n'est pas difficile de deviner quel bâtiment est l'arène. Comme dit par le professeur, elle est fermée. Peut-être y a t-il un mot sur la porte ? Non.. même pas, juste les horaires d'ouvertures habituelles.

- Cette saleté d'arène est encore fermée ! J'en ai marre, il a peur de moi le champion pour se planquer comme ça ?!

Je me retourne et vois un garçon pester contre la fermeture de l'arène. Oh je le connais.. il est du Bourg Palette lui aussi. Il n'a jamais été très gentil avec moi. Je ne suis même pas sûre qu'il connaisse mon prénom, puisqu'il m'a toujours appelée par des surnoms dégradants. Je ne savais pas qu'il convoite les badges.

- Eh minable, tu vas pas me faire croire que toi aussi tu veux affronter le champion d'arène ?? Je suis sûr que tu n'es même pas capable de mettre au tapis un seul de mes pokémon tellement t'es naze !

Je fronce les sourcils. Il fait parti de ces rares personnes qui peuvent me mettre hors de moi. Je ne dois cependant pas user de mes poings cette fois. Il veut un combat pokémon ? Je vais lui en donner un ! Je m'écarte de lui sans lui tourner le dos, et envoie Ortide au combat. Je vais pouvoir voir de quoi il est capable.

Le garçon en face se moque, et envoie un piafabec au combat. Il a un sérieux avantage avec un type vol face à mon type plante, mais je ne me décourage pas. Je suis sûre qu'ortide est très fort ! Je réfléchis un instant.. quelles attaques peut avoir ortide ? Je décide alors de ne pas tenter de trop grosses attaques, pour éviter de perdre mon pokémon dans la confusion.

- Ortide, commence par une attaque acide !

- Piafabec, utilise aéropiqué !

Mon pokémon racle sa gorge avant de cracher sa bave corrosive sur le piafabec qui est en pleine figure acrobatique. L'attaque fait mouche et destabilise le pokémon vol, le faisant chuter. Il s'écrase sur le sol, recouvert de base visqueuse. Il se relève et se secoue pour retirer l'acide, mais perd beaucoup de plumes dans cette action. Je porte ma main à mes lèvres pour contenir mon rire. Son piafabec, on dirait un vieux cadoizo plumé pour Noël !
Le garçon récupère son pokémon trop amoché pour combattre et envoie à la place un nidoran mâle. Dans le regard de son pokémon je peux lire la détermination. Les attaques d'ortide vont être peu efficaces sur lui, mais leur puissance joueront peut-être...

- Nidoran, utilise picpic !

- Ortide ! Méga Sangsue !

Nidoran fonce sur ortide, corne droit devant. Il percute mon pokémon qui reste debout malgré tout, et colle sa bouche baveuse au corps du petit nidoran. Ortide commence à sucer aussi fort qu'il le peut, aspirant l'énergie vitale de son adversaire. Celui ci se débat, donnant des coups de cornes à son bourreau. Finalement gagné par la fatigue, le nidoran s'effondre, laissant ortide vainqueur de cette manche.

- Raah c'est pas possible ! Imbécile de pokémon reviens. Raichu ! Termine moi cette mauviette !

Un raichu ? Alors lui aussi possède une espèce évoluée. Il est de type électrique, je n'ai pas trop à m'en faire dans le principe, mais je ne sais pas vraiment de quoi il est capable. Il a l'air rapide, et très sûr de lui. Presque aussi arrogant que son dresseur même.

- Massacre le avec Tonnerre !

Des étincelles sortent des poches sur les joues du raichu. Cette attaque est puissante et risque de paralyser mon pauvre ortide, je réagis aussitôt.

- Endors le avec ta poudre dodo !

Ortide s'exécute immédiatement en secouant sa fleur, laissant voler des spores bleues qui se répandent sur le pokémon adverse. Les étincelles du raichu diminuent jusqu'à stopper complètement. Il tombe à terre, endormi. Ouf ! Ortide s'approche du raichu et attrape une de ses oreilles pour la tirer, vérifiant qu'il dorme bien. Hihi, il est un peu taquin, je l'aime bien.

- C'est super ortide, utilise poudre toxic maintenant !

De la même façon que pour vaporiser sa poudre dodo, mon pokémon répand la poudre empoisonnée sur le raichu. Celui ci fait maintenant une grimace tout en dormant, probablement tiraillé par la douleur.

- Parfait. Et maintenant, remets plusieurs couches de poudre dodo.

Et voilà, le raichu n'est plus prêt de se lever, et va finir par tomber KO lentement dans la douleur. Après plusieurs longues secondes, le garçon décide de rappeler son pokémon et de s'avouer vaincu.

- Prends pas la grosses tête looseuse, c'était juste un coup d'bol. Ça se passera pas comme ça la prochaine fois !

Eh bien.. il s'est montré encore plus désagréable que d'ordinaire. Comment il s'appelle déjà..? Baka je crois. Ou un truc du genre. Ses parents ont un drôle d'humour pour appeler leur fils crétin. Je hausse les épaules et m'approche d'ortide pour le féliciter. Bulbizarre fait de même.

- Tu es drôlement fort dis donc ! Je devrais t'emmener au pokécentre, tu as quand même pris des coups.

Nous nous dirigeons donc vers le bâtiment au toit rouge. Ici, on peut soigner gratuitement les pokémon. Et c'est super, car avec les nombreux combats pokémon, il faut bien qu'on puisse guérir nos petits compagnons.
Je soupire. On a pas réussi à comprendre pourquoi l'arène est fermée, mais au moins on a fermé la boîte à camembert de Baka !
avatar
Célia
Dresseur débutant

Messages : 30
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfiction : L'aventure de Célia dans Pokémon origins

Message par Célia le Mar 18 Sep 2018 - 11:15

Chapitre 5 : Venir en Aide au Pokécentre

L'infirmière est très gentille, et prend en charge immédiatement mon pokémon. Le temps de ses soins, j'attends à l'accueil avec bulbizarre qui attire l'oeil des autres jeunes dresseurs présents. À bien y regarder, ils ont tous un pokémon qu'on ne trouve pas spécialement dans le coin, comme des carapuces, des salamèches ou pikachus. Il y a même des bulbizarres mais c'est vrai que le professeur a dit que le mien est rare, c'est peut-être pour ça que les gens le regardent. Je le pose par terre, et le laisse aller rejoindre ses cousins. Il semble bien accueilli, ce qui me fait légèrement sourire. Comme quoi, la différence ne provoque pas nécessairement l'exclusion.
Après un petit temps à regarder jouer bulbizarre, l'infirmière Joelle me ramène ortide en excellente santé.

- Merci madame !

On va pouvoir continuer notre épopée jusqu'à la première arène ! Mais alors que je m'apprête à sortir du pokécentre, un enfant entre en courant. Il porte un petit rattata qui semble vraiment dans un sale état. Le garçon est en larmes, ce qui confirme ce que je pense. Heureusement que l'infirmière est là ! Pourtant elle ne semble pas sereine en examinant le pokémon blessé. Va t-il mourir ? Elle tape trois fois des mains pour attirer l'attention des dresseurs.

- Votre attention s'il vous plait ! Ce rattata a été empoisonné par un abo, mais je n'ai plus d'antidote face à ce type de venin ! J'ai besoin qu'un dresseur me rapporte du venin de abo ! Il faut faire vite s'il vous plait sinon ce pauvre pokémon va y rester !

Je regarde les dresseurs autour de moi se trouver des excuses plus ou moins valables du style "je veux bien, mais mes pokémon n'ont pas encore été soignés" ou bien "j'entends ma mère m'appeler désolé !". Je roule finalement des yeux.

- C'est bon.. j'y vais..

Espèce de.. garçon va.. quelle idée d'aller affronter des abos avec un si jeune rattata, et sans antidote ? Les pokémon, faut s'en occuper, et prévoir ce qu'il faut pour leur éviter de souffrir. Grou..
Je crois savoir qu'il y a toute une population d'abos à l'Ouest de Jadielle. Il est hors de question de leur faire du mal. Le soucis c'est que ce pokémon est plutôt gros, je ne pourrai pas le forcer à me donner son venin. Pas avec ma force. Par chance, bulbizarre et ortide possède aussi un poison, peut-être qu'ils pourront négocier avec eux.
On arrive après quelques minutes de marche vers leur nid. Ils sont tout emmêlés, c'est rigolo, on dirait des spaguettis vivants. L'un d'entre eux remarque ma présence. Je fais un petit signe de la main, et m'asseois en tailleur.
Les pokémon commencent à siffler de mécontentement. Je suis clairement une intruse. L'un d'eux se rapproche de moi et commence à me tourner autour, comme pour m'analyser. Je n'ai pas peur des abos, on en a déjà eu dans le jardin, c'est souvent moi qui les déloge quand ils commencent à faire des dégâts. Il faut juste se montrer gentil.

- Bonjour. Je m'appelle Célia. Un rattata a été blessé avec du venin de abo, et pour le soigner, il me faudrait un peu de venin pour fabriquer le contre poison. Vous voulez bien m'en prêter un peu s'il vous plait ?

Ils secouent tous la tête en même temps, ce ne sera pas simple de les faire changer d'avis.. bulbizarre commence alors à "parler". Évidemment, je ne comprends rien à ce qu'il dit, mais je pense qu'il essaie de défendre la cause du rattata. Le abo qui me tourne autour se place devant moi et agite le bout de sa queue très rapidement. Je me lève et le toise sans détourner le regard ni cligner des yeux. Il semble vouloir en découdre.

- D'accord. Si tu veux un combat, on va essayer, hein Agent B ?

Bulbizarre se met entre le abo et moi. Il a l'air plus gros que les autres, ce doit être le chef. Je remarque une sorte de petite excroissance de part et d'autre du bulbe de mon pokémon. Je m'approche de lui et pince ces petits bouts sans forcer. C'est étrange, de quoi s'agit-il ? Je tente de tirer dessus, et me rends compte que derrière ces petits bouts ce trouvent des lianes. Mon bras n'est pas assez long pour tout tirer. Bulbizarre, aussi étonné que moi, commence à jouer avec.

- C'est super, tu vas pouvoir t'en servir !

Je recule pour laisser à mon pokémon la place de combattre. Le abo n'attend pas plus longtemps pour charger bulbizarre, crochet droit devant.

- Esquive !

Je glousse de voir que ma petite patate verte roule sur le côté pour esquiver plutôt que de sauter.

- Attrape le avec tes lianes maintenant !

A peine sur ses pattes qu'il fait bouger ses lianes pour les faire s'enrouler autour de abo, mais il a beau tirer, il n'arrive pas à le soulever. Il est encore trop jeune pour réussir à un tel coup, mais au moins abo est ligoté. Il tente de se dégager en mordant les lianes.

- Profite en pour le charger Agent B !

Le petit bulbizarre s'exécute et se rue sur abo malgré sa liane fragilisée. Il arrive à le percuter, lui brisant un crochet. Dans l'attaque, une liane cède, ce qui fait tomber bulbizarre en arrière. Je cours vers lui et commence à appliquer une potion sur la coupure. Déja un autre petit bout fait son apparition, c'est quelque chose qui repousse vite, je suis soulagée que bulbizarre ne compte pas déjà un petit bout de lui en moins. Il reste un peu de potion dans la bouteille, j'en profite pour la vaporiser sur abo qui a été également blessé.
Ce dernier est surpris, c'est sûrement la première fois que quelqu'un le soigne. Ce n'est en général pas très courant qu'un dresseur fasse cela sans attraper le pokémon, mais de toute façon ce n'est qu'un combat pour voir si je mérite d'avoir le venin, rien de très sérieux. Bulbizarre retire ses lianes de sur abo qui vient se loger contre mon coeur. Hihi il est mignon lui ! Je sors une bouteille de mon sac et la présente devant la tête du pokémon.
Il accepte de me céder un peu de venin. Lui et d'autres abos y passent, puis retournent dans leur nid. J'ai ce qu'il faut, je cours donc au pokécentre donner mon butin à l'infirmière.

- Merci beaucoup jeune fille, tiens, en récompense voilà la Capsule Technique Toxic, tu pourras l'apprendre à ton bulbizarre. Je peux te demander un autre service ? Nous cherchons Thomas, notre technicien. La machine pour échanger les pokémon est cassée, nous avons besoin de ses talents.

Grou ! Je suis dresseuse, pas postière. Je traine des pieds jusqu'à la sortie et commence à chercher la maison de ce monsieur en vérifiant les noms sur les boîtes aux lettres. Je vois une fillette de mon âge sortir de la maison d'un certain Thomas.

- Bonjour, tu sais où est Thomas le technicien du pokécentre ?

- Thomas ? Oui je sais. Il a décidé de changer de vie, et s'est installé dans une cabane à l'Ouest de Jadielle.

C'est vraiment pas le moment pour changer de vie.. Je sors la capsule avec toxic a l'intérieur et la donne à bulbizarre sans trainer. Je sens que je vais en avoir besoin. Je ne vois aucun changement physique de mon petit pokémon, mais je suppose que ça a fait effet. Je me dirige vers la cabane où s'est réfugié Thomas et frappe à la porte.

- Sors de là, l'infirmière Joelle a besoin de toi pour réparer la machine ! Eh oh !

L'homme qui ouvre la porte n'est pas aussi vieux que je l'ai imaginé. Une pokéball flotte près de lui.

- Désolé, je ne suis plus technicien, je suis kinésiste, et je vis d'entraînement avec mon abra. Rien de ce que tu diras ne pourra me faire changer d'avis...

- Toxic.

Il n'a pas le temps de répondre que bulbizarre crache un liquide visqueux noir aux pieds de Thomas. Il recule, effrayé. Hum.. je voulais qu'il le lui crache dessus moi. Bon pas grave.

- Mais.. mais tu es folle !

- La machine doit être réparée.

- Ok ok ! Le prends pas si mal.. je.. je vais y aller !

J'ai à peine le temps de m'écarter qu'il sort en courant en direction de Jadielle. Non mais. Je ne suis pas là pour résoudre tous les problèmes du monde quand même ! Je suis l'homme en marchant les mains dans les poches. L'infirmière m'attends justement devant le pokécentre et me tends un papier.

- Merci beaucoup ma petite, tiens, voilà un mot à donner au gardien de la forêt de Jade pour qu'il te laisse passer.

Un mot pour passer ? Mais je vais où je veux de toute façon ! Je me dirige vers la forêt en courant, bulbizarre dans les bras. Une petite fille se tient devant l'entrée de la forêt et commence à me parler avant même que j'arrive.

- Au secours ! Mon petit frère est en danger, il est entré dans la forêt !

Je passe à côté en criant :

- JE M'EN FICHE, J'AI DIX ANS, DEMANDE À UN ADULTE !

J'entends un homme m'interpeler. Zut le gardien ! Pas le temps, je veux m'en aller loin de cette ville de fous ! Heureusement il a mieux à faire que de me rattraper, comme retrouver le petit garçon qui s'est perdu dans le coin. Tiens d'ailleurs je passe devant, il semble effrayé par les insectes du coin. Chochotte va. Je continue ma course dans la forêt de Jade sans prêter attention aux personnes qui se promènent dedans. En route pour Argenta !
avatar
Célia
Dresseur débutant

Messages : 30
Date d'inscription : 09/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfiction : L'aventure de Célia dans Pokémon origins

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum