Mon histoire pokémon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon histoire pokémon

Message par Wendy-san le Jeu 16 Avr 2015 - 17:27

Pour les commentaires, sur les conseils de legende éternelle, ne les mettez pas ici s'il vous plait !
Un topic va être fait exprès =)

Chapitre 1 :   Au revoir le monde primaire



Ça y est, c’est le grand jour.
Je le sais, mais je n’ouvre pas encore les yeux. Je veux profiter de ce rayon de soleil matinal qui effleure ma joue, du contact doux et rassurant des draps.

Je m’appelle Hélène HONDA et, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours attendu le jour de ma majorité. Je vais enfin pouvoir partir du foyer où je me trouve depuis plus de 10 ans.
Hé oui, je suis orpheline… ou du moins considérée comme depuis que mes parents ont disparu lors d‘un incendie. Je n’ai aucune famille proche mais à ce qu’on m’a dit mes parents étaient de fervents protecteurs de l’Autre Monde.  
C’est là que je veux me rendre! Mais pour y aller il faut l’autorisation des parents quand on est mineur ou alors être majeur, du moins dans cette partie du pays et quand les jeunes ne fuguent pas. Donc maintenant que j’ai 16 ans, je peux enfin y aller!

Ça y est, c’est le grand jour.
Je veux aller dans l’Autre Monde parce que le Monde Primaire, celui dans lequel je vis actuellement et où vivent la plupart des gens, ne me convient pas. Tout est superficiel et les gens ne pensent plus qu’à eux. Et puis l’espoir de vivre une grande aventure m’a vite convaincue de partir quand j’ai eu l’âge d’y réfléchir sérieusement.  Et ce serait mentir de dire que je n’ai pas l’espoir de comprendre ce qui est arrivé mes parents, on ne les a jamais retrouvé...
Ils avaient été choisis eux aussi. C’est, en fait, une grande chance! Peu d’entre nous y ont accès dernièrement. Il ne suffit pas d’avoir l’autorisation de ses parents ou d’être majeur pour pouvoir y aller, loin de là! Il faut être choisi.    Par qui?  Mystère.     Mais le fait est que tout le monde ne peut pas voir le portail et que tout ceux qui le voient ne choisissent pas d’y aller.  L’Autre Monde est en effet très différent du Monde Primaire.  Les gens là-bas vivent simplement, sans manipulation ou domination, ils se respectent et respectent leur environnement, ils cohabitent même avec les habitants si particuliers qui y vivent. Ici ce ne serait pas possible et je ne comprend pas qu’on ne puisse pas avoir envie d’y aller quand on en a la chance. Moi, je veux y aller!
J’ai quand même profité de mes années ici. J’ai travaillé sérieusement à l’école et j’y ai même pris plaisir. Je faisais aussi des activités comme la natation ou le piano et j’ai des Amis. Mais rien n’y fera, je dois y aller!


Je finis par ouvrir les yeux.
Je me sens en pleine forme, après tout, c’est le grand jour!
Ma chambre est en ordre, il ne reste plus grand-chose.  Ma valise est prête depuis longtemps. Ce n’est même pas une valise mais plutôt un sac à dos spécial randonnée, bien pratique, dans lequel j’ai mis quelques vêtements avec le strict minimum nécessaire en affaire de toilettes, une trousse de secours, quelques rations alimentaires et de quoi écrire. Je ne trouvais pas ça essentiel, mais sachant que j’aime écrire, mes deux amis proches m’ont offert ça pour mon départ , espérant pouvoir le lire un jour.
Je les adore, la vie ici aurait été beaucoup moins drôle et intéressante sans eux, mais malgré la tristesse de la séparation je suis plus décidée que jamais à partir!


Je me lève et je met de la musique. J’adore la musique, elle reflète parfois si bien nos émotions. J’ai donc pris mon MP4 dans mon sac et j’ai mis énormément de musiques, bien qu’il soit probable que je n’ai pas le temps de l’écouter ni les moyens de le recharger.
Dans mon portefeuille j’ai mis 2 photos : celle de mes parents avec moi près du portail (c’est surprenant d’ailleurs, moi je le vois, mais quasiment personne ne le voit sur la photo) et celle de mes deux amis.  J’ai bien sûr pris mes papiers et de l’argent qui sera converti là-bas (argent que je tiens de mes parents disparus et que j‘ai économisé).

Je m’habille en prenant soin de mettre des vêtements pratiques pour là-bas : un short, un tunique rouge à manche courte, un foulard dans les cheveux couleur pokéballs et des gants pour aller avec! Je n’oublie pas la petite banane pour y mettre ce qu’on me donnera une fois là-bas.
Ça y est, je peux descendre déjeuner.

Je prend mon petit-déjeuner comme tous les jours, mais je suis déjà ailleurs pendant les conversations qui, forcément, tournent autour de mon départ.

  -  « Alors Hélène, prête pour le grand départ? Les gens en parlent dans notre petite ville, ça devient rare qu’un jeune parte dans l’Autre Monde! Moi je n’aimerais pas y aller, on ne sait pas vraiment ce qui nous y attend et puis on a bien plus de possibilités ici! »        Cette question vient d’un éducateur du foyer avec qui je m’entend plutôt bien mais qui n’a jamais vraiment compris mon désir de partir. Lui au moins n’est pas persuadé que je pars uniquement pour retrouver mes parents. Enfin, je comprend que des gens puissent penser ça, je n’ai jamais accepté de voir une potentielle famille d’adoption. A quoi bon s’attacher à des gens que je quitterais de toute façon à 16 ans pour aller dans l’Autre monde.
 - « Oh oui, je suis prête depuis longtemps tu sais! Moi je ne comprend pas qu’on ne puisse pas avoir envie d’y aller! *Je lui fais un clin d’œil* Allez, je me dépêche de finir! »
 Il rigole
- «  Tu as l’air pressée, mais attend, on a un petit quelque chose pour toi! Pour la plus fidèle de nos résidente! »   C’est ça que j’aime chez lui, il tourne tout à la rigolade, ça rend les choses souvent bien plus faciles.
Les personnes du foyer, avec qui je m’entend bien, m’offre donc une tente portative et le strict minimum pour camper. Ça me sera bien utile même si je me suis bien renseignée pour me débrouiller toute seule.
Je remonte dans ma chambre pour la dernière fois et je prend mon sac.
Je me retourne et je finis par quitter cette chambre. Elle ne va pas me manquer!

Je dis au revoir à tous les éducateurs qui me souhaitent chaleureusement bonne chance et aux quelques jeunes qui sont encore au foyer. Certains me disent que j’ai de la chance, d’autres qu’on s’y retrouvera dans une paire d’année et d’autres encore se contentent d’un au revoir.
C’est le grand jour, je prend mon envol!  

Le portail se trouve à un endroit fixe pour une personne.
Chaque personne qui peut le voir ne le voit pas au même endroit. C’est une chose bien mystérieuse mais ce qui m’importe c’est que j’y vais!
Une peur irraisonnée me surprend « Le portail sera-t-il toujours là? Vais-je pouvoir entrer? Qu’y a-t-il vraiment de l’autre côté? Un monde aussi utopique peut-il exister? »
Alors que toutes ces questions me taraudent, je me dirige instinctivement vers le petit parc de la ville. Il est symbolique pour moi, c’est là que je venais jouer avec mes parents et c’est là que je les ai vu pour la dernière fois. Peut-être que la présence du portail à cet endroit n’est pas une coïncidence.
Il n’y pas grand monde à cette heure-ci. Je n’ai pas trop diffusé le fait que je pars aujourd’hui et encore moins où se trouve le portail.

Mes Amis sont venus, mais je leur ai bien dit que c’est un évènement heureux et qu’il faut s’en réjouir! Ils sont là, comme toujours. Le portail aussi, ma peur s’envole.
- « Alors tu es décidée? Mais pourquoi je pose la question moi?! Allez sauve toi et profite à fond, on t‘a assez retenu! » *un clin d‘œil malicieux apparaît sur son visage* Lui, c’est Jules, un charmant blond aux yeux bleus. On est ami depuis 10 ans, depuis le primaire. On a fait pas mal de bêtises tous les deux, on rigole beaucoup! Sa bonne humeur va me manquer.
 - « Prend soin de toi Hélène. Tu vas faire de nouvelles rencontres et vivre une nouvelle vie… Tu vas me manquer. » Lui c’est Pierre, on s’est rencontré au cours de piano, il est très calme et assez sensible. J’aime lui parler, ça va sans doute me manquer aussi.
Je n’aurais jamais cru que ses deux là s’entendraient mais le courant est passé tout de suite.
 - « Allez les garçons, après toutes ces années j’ai plein de souvenirs que j’amène avec moi! Vous savez ce qu’on dit, ami un jour ami toujours! »
 - Julio me fait alors gentiment remarquer « Tu viens de l’inventer ce dicton?  Bah, la culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale! »
 - « Bon ben je vais y aller moi! » Je ris de bon cœur et je grave ce moment dans mon esprit.
 -  Julio, fidèle à lui-même nous attrape « Allez, on se fait un câlin! »

Je jette un dernier regard sur ce que je quitte, des émotions de toutes sortes me submergent.
Mes yeux se fixent alors sur le portail. Il est simple, juste encadré par un liseré rouge, noir et blanc.    
L’intérieur est opaque, reluisant, de toutes les couleurs.
Il m’attire.
Je ne résiste pas.
Je rentre.

Une nouvelle vie commence!


Dernière édition par Wendy-san le Jeu 16 Avr 2015 - 18:01, édité 1 fois

Wendy-san
Dresseur débutant

Messages : 34
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire pokémon

Message par Wendy-san le Ven 17 Avr 2015 - 7:28

Chapitre 2 : Mon premier pokémon

Ça ne dure qu’une seconde … Je me sens comme chez moi, au chaud et protégée…

J’arrive sur un chemin de terre entouré de vastes prairies. Les couleurs ici ont l’air plus vives, c’est surprenant!
Pas de building, pas de voitures, pas d’usines … Ce paysage, simple mais si beau, me réjouit! Juste un chemin de terre, des barrière en bois d’un côté entourant un près et de l’autre côté on aperçoit une montagne au loin.
J’avance, regonflée à bloc! J’y suis enfin!

J’ai à peine fait quelques centaines de mètres que j’aperçois un village.
Il a l’air très pittoresque avec ses petites maisons entourées de jardins et de près. J’aime le paysage qu’il offre, la sérénité qu’il dégage.
Arrivée dans ce petit village du nom de ATHON, je suis saluée par des gens dans leur jardin, souriants et accompagnés de ces être si particuliers, avec qui ils ont l’air de vivre en harmonie.

Je repère ce qui ressemble à un laboratoire, la porte est grande ouverte et personne ne répond à la sonnette. Ce n’est pas d’où je viens qu’on laisserait la porte grande ouverte comme ça!
Avant que je n’ai eu le temps de dire quelque chose, quelqu’un arrive et me fait un signe de la main, un grand sourire aux lèvres.
 - « Salut! Je suppose que tu es l’un des dresseur qui doit commencer son aventure aujourd’hui? Je suis le professeur MANOUR, c’est moi qui aurai la chance de m’occuper de toi! Enchanté! »

Elle m’a l’air détendu et bien sûre d’elle!
- « Ne sois pas si surprise, je me doute que tu es une nouvelle dresseuse parce que je connais pas mal de monde, surtout les habitants des environs et je suis sûre que je ne t’ai jamais vu. Et vu comme tu es habillée et les sacs que tu as, je suis certaine de ce que j’avance. »
Ça c’est bien un professeur, elle analyse tout!
-  « Bonjour! Oui, vous avez raison, je suis démasquée. En tout cas merci de votre accueil chaleureux. J’ai hâte de découvrir ce nouveau monde! »
Contente de son effet, elle m’invite à entrer dans un grand salon lumineux… avec bien sûr des tonnes d’ouvrages un peu partout!
- «  Alors, dis moi déjà comment tu t’appelles? »
- « Je m’appelle Hélène. »
-  « Alors Hélène, prête pour la grande aventure qui t’attend? Tu es rentrée maintenant dans quelque chose de totalement différemment de ce que tu as pu connaitre dans le Monde Primaire. »
- « Et comment que je suis prête! Je ne pense pratiquement qu’à ça depuis… disons longtemps! Le Monde Primaire est devenu bien triste, beaucoup trop à mon goût. Ici, tout semble différent. Rien que les couleurs, ça m’a surprise au début, c’est tout simplement plus…lumineux. »
 - « Je vois. C’est vrai que beaucoup de ceux qui viennent de là-bas le disent. D'ailleurs, comme je te l’ai dit, tu n’es pas là seule à être arrivée ici cette semaine. Une jeune dresseuse, de ton âge je pense, est partie il y a une paire de jour. Enfin bref, pour l’instant c’est de toi et de ton nouveau départ qu’il est question! »
Ces paroles font plaisir à entendre! J’espère rencontrer cette dresseuse un jour!
- « Bon, je vais t’expliquer comment tout ce passe ici, dans ce monde. D’abord, je serai ton professeur attitrée. Donc je te donne tout de suite ma carte avec mon numéro, tiens, et si tu as un problème tu n’hésites pas à me contacter! Ton portable, si tu en as un, ne te servira à rien ici. Il faudra utiliser les téléphones dans les villes ou dans les centres Pokémons qui se trouvent un peu partout. D’ailleurs, deuxième chose importante, voici un poké-navi qui te permettra de te guider partout où tu iras, ou presque, ça reste de la technologie. »
 - « Super, merci, on voit que vous avez l’habitude! » Je range la carte et le navi dans ma banane.
 - « Apparemment tu as tout prévu aussi. Donc ensuite, on va passer au gros de ce que tu as besoin. »
Mes yeux ont dû s’illuminer à ce moment, parce qu’elle m’a regardé et a sourit indulgemment.
 - « Je ne vais pas te faire attendre plus longtemps ne t’inquiète pas. Allez, viens avec moi. »
On se lève donc et direction le laboratoire en lui-même. En chemin, on croise quelques personnes en blouse, trimballant des livres ou des affaires.

 - « Nous y voilà. Comme tu peux le voir, il y a des pokéballs sur ces étagères. Mais je préfère ne pas proposer n’importe lequel à n’importe qui, sans vouloir te vexer. »
Il y avait en effet beaucoup d’étagères remplies de pokéballs. J’avais hâte d’avoir la mienne!
 - « Bon, je te propose les habituels starters. Je sais que des informations arrivent jusqu’à ton monde et que vous connaissez les Pokémons qui vivent ici ainsi que la plupart des choses à savoir pour un dresseur. Mais je vais quand même te rappeler le choix que tu as : je te propose Bulbizarre, Carapuce, Salamèche, Germignon, Kaiminus, Héricendre, Arko, Gobou, Poussifeu, Tortipouss, Tiplouf, Chimpenfeu, Vipelière, Moustillon, Gruigrui, Feunnec, Grenousse ou Marisson. Prend ton temps, il deviendra ton premier pokémon. »
C’est paroles résonnent en moi. En fait elle a raison, ceux qui sont rentrés, bredouilles ou pas, parlent beaucoup de ce qu’ils y ont vécu, vu et entendu.
J’avais déjà pas mal réfléchi. Ma décision est prise!
 - « J’y avais déjà pensé, et celui que je veux pour commencer mon voyage pokémon c’est Salamèche! J’en suis sûre, même si au fond ils ont tous quelque chose et je les prendrais bien tous. »
 - « Salamèche, d’accord. Je comprend qu’ils t’attirent tous à leur manière. Mais je pense que tu le sais, tu ne peux transporter avec toi que 6 Pokémons, les autres seront ici avec moi. Bref, tiens, voilà ta première pokéballs. »

J’enlève mes gants et la saisis à deux mains. Je m’attendais à une sensation de métal froid mais bizarrement non, je ressens une agréable chaleur.
Je savoure ce moment, et j’appelle mon tout premier pokémon à venir me rencontrer!!
 - « Salamèche, je te choisi! »
Une silhouette se dessine… ça y est, le voilà, mon premier pokémon!



Je suis émue, profondément. Je suis vraiment heureuse, j’ai attendu ce moment très longtemps!
Il est là devant moi, un air interrogateur sur le visage.
Je reprend mes esprits, je lui souris, je m’agenouille pour me mettre à son niveau.
 - «  Bonjour Salamèche, je suis Hélène. Je t’ai choisi pour commencer mon voyage, j’espère qu’on formera une bonne équipe! En tout cas je suis très motivée, tu peux me croire! »
 - « Salaaaaaaaaaa! » Il me fait un sourire et a l’air aussi enthousiaste que moi.
 - « Bon, je crois que les présentations sont faites et que tout le monde est satisfait! Tiens, je te donne également ton pokédex et tes pokéballs. Je t’en donne 5, tu devras donc penser à en acheter au fur et à mesure de tes captures! Tu pourras d’ailleurs trouver des pokéballs plus efficaces ou plus spécifiques que celles que je te donne, mais je te laisse découvrir tout ça. »

 - «  Ah oui, n’oublies pas ta carte de dresseur! Donne là au centre pokémon chaque fois que tu t’y rends pour la mettre à jour! Elle est très importante si tu veux pouvoir participer aux différents tournois. Pour l’argent, je vais t’en donner. »
 - « M’en donner? Vous ne voulez pas convertir celui que j’ai amené? »
 - «  Et que veux-tu que je fasse de cet argent? Non non, c’est prévu ne t’inquiète pas. »

 - « Bon, je crois que tu es prête à commencer ton voyage. Viens, on va retourner dans le salon et je vais t’expliquer un peu plus en détails les possibilités qui s’offrent à toi.  Si tu veux rentrer ton Salamèche dans sa pokéball tu peux le faire maintenant. »
Je regarde mon (j’adore ce mot) Salamèche, et je décide de ne pas le faire rentrer.
 - « Non ça ira, je préfère le garder avec moi en liberté. »
Salamèche a l’air ravi de cette idée.

Nous voilà donc de retour dans le salon.

- «  Alors, j’ai bien compris que tu voulais être une dresseuse et donc capturer des Pokémons, les entrainer et participer avec eux à des matchs. ( Ce programme me réjouit!) Les gens qui naissent ici vivent en harmonie avec les Pokémons et ne cherchent pas à combattre pour la plupart. Tu vas donc affronter ceux comme toi qui viennent du Monde Primaire dans un premier temps. Mais la plupart des champions d’arène et des ligues sont natifs d’ici. Au fond ça ne change rien, mais je préfère que tu le saches.  Mais ce que je veux bien que tu comprennes, c’est que certaines personnes aiment vraiment un ou plusieurs Pokémons qui vivent avec eux et que, même si ils ne les ont pas capturé, ils leur appartiennent en quelque sorte.  Tu ne dois pas essayer de les attraper, tu dois te concentrer sur les Pokémons vraiment sauvages et crois moi, il y en a bien suffisamment. D’ailleurs, ceux des alentours aiment se frotter aux nouveaux dresseurs.
Sinon, tu peux participer à toutes sortes de ligues. Pour que ce soit plus facile, on a rassembler chaque ligue par continent et il y a en 6. Notre planète est plutôt petite, donc ne t’en fais pas, c’est faisable même sans moyen de transport. Les Pokémons sont parfois sur tous, et pour certains spécifiques à un continent, enfin il n‘y en a plus beaucoup des spécifiques a un continent depuis que les moyens de transport se sont développés, ça concerne souvent les légendaires... Je te souhaite d’avoir la chance de les rencontrer!
Les gens natifs d’ici sont généralement très heureux d’accueillir des jeunes, et moins jeunes d’ailleurs, du Monde Primaire alors n’hésite pas à les solliciter » Elle marque une pause, je repense à tout ce qu’elle vient de me dire. Mais je n’ai qu’une hâte, commencer mon voyage !
« Bon, je vois que tu as hâte de commencer alors je vais te laisser partir. »
 - « Merci de tous ces renseignements, mais j’ai une question, il n’y a que des ligues? Je veux dire on ne peut participer qu’à ça? »
 - « Ah non, tu pourras aussi trouver toutes sortes de fêtes, compétitions et tournois un peu partout. Les gens natifs d’ici aiment tester ceux qui se disent dresseurs de pokémon, et ça met de l’animation. »
 - « C’est super! Ça changera un peu, j’espère en trouver plein!  D’ailleurs, où je dois me diriger maintenant. Qu’est-ce que vous me conseillez? » J’aurais pu y aller au feeling, mais je préfère demander conseil à quelqu’un de fiable et qui connait bien la région.
 - « Tu peux commencer par aller récupérer les 8 badges de ce continents. Ils sont répartis sur tout le territoire, tu en auras quand même pour un moment si tu y vas à pied. Tu pourras trouver des trains parfois, mais si tu veux rencontrer du monde et des Pokémons, je te conseille de marcher. Va en direction de MABIELLE, c’est la ville la plus proche et je pense la plus facile pour débuter. Mais avant, tu trouveras dans notre village une boutique pokémon, il faut que tu aies de quoi soigner ou nourrir tes Pokémons . Ah, et pour l‘argent, tu en gagneras aux arènes et dans des combats si vous le décidez avant de commencer. Si tu n‘en a plus tu donnes mon nom et on s‘arrange après.»
 - « D’accord, je ferai appel au Poké-navi pour aller à Mabielle, après être passée à la boutique. Merci pour tout, maintenant je me sens complètement prête. »

Voyant qu’il n’y a plus rien à ajouter, elle me reconduit à la porte.
 - «  Bon et bien bonne chance et profite à fond! Tu as la chance de pouvoir vivre une expérience unique! Et tiens moi régulièrement au courant de ton avancé. »

Wendy-san
Dresseur débutant

Messages : 34
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire pokémon

Message par Wendy-san le Sam 18 Avr 2015 - 10:45

Chapitre 3 : Le monde pokémon

On se dirige alors vers la petite boutique.
Salamèche a l’air heureux de sa nouvelle liberté de mouvements, il regarde les alentours avec curiosité.

On entre dans la boutique, une dame d’un certain âge me sourit et après m’avoir salué me laisse regarder.
J’avais déjà réfléchi aux choses qu’il faut que je prenne pour que mes Pokémons se sentent bien.
-  «Excusez moi madame, je peux essayer les brosses sur mon Salamèche pour voir celle qui lui convient? »
- « Bien sûr mademoiselle, nous en avons en exposition que vous pouvez essayer. »
- « Alors Salamèche, je suppose que tu aimes être brossé? »
- «  Sala? » Il fait de nouveau ce visage interrogateur.
- «  Tu n’as pas dû souvent l’être, tu es jeune. Tiens, on va essayer avec celle là, c’est marqué pour poils courts. »
Je commence alors à frotter le dos de Salamèche avec la brosse.
- « Salamèche! » Salamèche a l’air content, agréablement surpris.
- « Adjugé! »
Je cherche ensuite des potions, j’en prend 2. Un antidote, un réveil et un anti-para.
- « Salamèèèche! » Salamèche m’appelle, je vais voir ce qu’il a repéré.
- « Qu’est-ce qui t’a attiré ici? Mmmm.. Oh, des bâtons pour s’entrainer pour les attaques comme pistolet à eau, lance flamme ou tonnerre. Je vois que tu es motivé, ça me fait plaisir et ça me motive aussi! D’accord, je les prend. Bon, on va voir pour la nourriture. »
Je prend de la nourriture standard et un guide pour comment prendre soin de son pokémon.. Écrit par le professeur Manour. Je n’hésite pas!
Je paye tout ça avec une partie des sous que m’a donné le professeur.

La dame me souhaite bon voyage et me félicite pour le lien que je suis en train de créer avec mon Salamèche. Ça me fait très plaisir!


La route se dresse devant moi. Salamèche est à mes côtés.
Je prend mon poké-navi, je cherche la direction à prendre pour aller à MABIELLE.
Ça y est, un avenir que j’ai choisi se dresse devant moi!

J’avance, fière et confiante, pleine d’espoir pour mon futur proche.

Je commence à discuter avec mon Salamèche.
- « J’y pense, Salamèche, ça te dirait d’avoir un surnom? » J’avoue que j’aimerais qu’il accepte, j’aime que mon pokémon soit vraiment à moi, porte ma marque en quelque sorte. Mais je respecterai son choix.
- « Sala? » Salamèche a l’air intrigué par ma question
- «  Et bien, tous les Salamèches sont appelés comme ça par leur dresseur, ce serait bien qu’on choisisse un prénom. Ça te dit? »
- « Salamèche » Il a l’air d’accord.
- « Super! Alors voyons, tu es un pokémon feu, qu’est-ce qui pourrait aller? Mmmm … Que dirais-tu de Feu! »
- « Salamèche… » il n’a pas l’air franchement emballé.
Je ris et lui aussi!
- « Bon d’accord, ce n’est pas très original! Alors voyons… bah, ce n’est pas beaucoup plus original mais Flamme, c’est sympa! »
- « Salamèche… »
- « Alors, que dirais-tu de Pyro? »
- « Mèche!! »
- « Tiens, c’est la première fois que je t’entend dire ça, ça veut dire que tu es d’accord? »
- « Salamèche! » On dirait bien que c’est ça.
- « Je suis contente d’apprendre à te comprendre, Pyro! »
- « Salamèche! » Une sourire éclaire son visage, ça fait plaisir à voir!

Nous avançons, côte à côte, su la route qui mène à Mabielle en passant par la forêt.
C’est parti!
On marche sur un petit chemin de terre qui est entouré de vastes praires. J’entend des Pokémons sauvages qui passent dans les herbes. Je n’en reconnais pas, ils sont discrets. Serait-ce des Mystherbes ?

- « ça m’excite toute cette aventure Pyro! J’ai hâte de rencontrer plein de dresseurs et d’autres personnes! De capturer des Pokémons et de m’entrainer avec eux! De remporter des ligues, de battre des adversaires forts!
- « Mèche! Sala Salamèche! » Il montre qu’il est motivé.
On sourit et on avance.

On aperçoit une forêt au loin, c’est celle à traverser avant d’arriver à Mabielle.
Mais tiens, le soleil est haut et je crois bien que je commence à avoir faim!
- « Avec toutes ces émotions je n’avais pas penser qu’il était si tard, on va s’installer pour manger ici, avant de rentrer dans la forêt. »
- « Mèche! »
On s’arrête sur une table prévue à cette effet à l’entrée de la forêt, ils pensent vraiment à tout dans ce monde… Ahhh, je suis tellement contente d’être ici!
Je sors la nourriture que j’ai acheté pour Pyro et ce que j’ai prévu pour moi.
Je ne mange pas énormément, je préfère être en forme et pas trop fatiguée, de toute façon je n’ai pas les moyens de m’acheter beaucoup à manger.
-  « Zut, je n’ai pas de couvert… ah ben apparemment ça ne te dérange pas! Ahahaha » Pyro était en train d’entamer sa nourriture avec les doigts.
- « Tu as bien raison, pourquoi s’embêter! »
On mange donc, en prenant notre temps, après tout, on l’a le temps!

Mais nous ne restons pas seuls longtemps.
- « Tiens, on dirait qu’on a de la visite Pyro! »
- « Salamèche! » Il n’avait pas dû fréquenter de Pokémons sauvages depuis un moment mais il prend le morceau de pain que j’avais mis sur la table et que j’avais pris au foyer en partant, me demande du regard si il peut leur donner et après avoir eu mon approbation il leur dépose près de la table, par terre.
Le groupe de Pokémons sauvages, qui est un groupe de Pikachu et de Pichu, hésite. Mais le plus téméraire, sûrement leur chef, s’avance.

N‘étant qu‘à moitié rassuré, il prend le pain et ils se dépêchent de retourner à l’abri des arbres.

Pyro, content de lui, revient à table. J’adore les Pikachu et Pichu, peut être parce que le héros d’une série en a un.
- « Tu as bien fait Pyro. De toute façon on va se remettre en route, et si ça trouve on recroisera tes nouveaux amis dans la forêt! »
- « Sala Salamèche! »
Et voilà, nous entrons dans la forêt.
J’aime l’odeur qui s’y dégage! Je ne sais pas si ce sont les mêmes arbres mais ça sent comme le pin et le sapin.
- « Sent ça Pyro! Respire à plein poumon, ça fait un bien fou. »
On prend une grande respiration, on est rempli de toutes sortes d’odeurs.

On marche comme ça un moment.
On aperçoit quelques Pokémons insectes et volants, notamment quelques nirondelles et aspicots mais tous en groupe et je ne veux pas séparer intentionnellement un pokémon de son groupe. Et puis pour l’instant je suis heureuse avec Pyro!

Nous voici à la tombée de la nuit, d’après le poké-navi ils ne nous restent encore une paire de kilomètres avant de sortir de la forêt.
J’avais repéré un chalet prévu pour des voyageurs, on y arrive.
Il se trouve à la périphérie d’une clairière où coule un ruisseau.

- « Bon, je crois qu’on va dormir ici cette nuit! »
- « Salamèche »
On mange un repas, mais pas trop, on est le soir et nous n’avons pas fait grand-chose de la journée même si beaucoup de choses ont changé par rapport à la veille!

Après une rapide vaisselle, je sors mon sac de couchage et je demande à Pyro si il veut une couverture.
Il me fait comprendre que non et il ne rentre pas dans le chalet.
- « Tu veux dormir dehors? Ben tu as raison, il fait bon! Et comme ça on pourra voir les étoiles! »

On s’installe donc sous la voute étoilée.
- «  Je suis heureuse Pyro, simplement heureuse. Les étoiles ne sont pas placées comme chez moi… enfin d’où je viens mais elles sont toujours aussi belles. Tu vois si… »
Je regarde Pyro, il s’est endormi.

Je pourrais le regarder dormir longtemps mais je sais que demain commencera l’entrainement alors je grave cette image en moi et je ferme les yeux, bercée par les étoiles.

Merveilleuse journée.


Wendy-san
Dresseur débutant

Messages : 34
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire pokémon

Message par Wendy-san le Lun 20 Avr 2015 - 16:15

Chapitre 4 : Les débuts de Pyro

J’ouvre les yeux, c’est l’aube!
Le ciel devient orangé, le soleil ne va pas tarder à se lever. Je m’étire et mes mouvements réveillent Pyro.
- « Oh excuse moi, je ne voulais pas te réveiller »
- « Sala. » Il fait non de la tête et il s’étire lui aussi.
- « Bon, je suis pour faire quelques étirement histoire de nous réveiller et une petite marche rapide! Qu’en dis-tu? »
- « Mèche! »
- « Super! Je range mon sac et ensuite on suivra le ruisseau, il se dirige vers le chemin qui mène à la sortie de la forêt. Il bifurque à un moment, on s’y arrêtera pour déjeuner…et même s’entrainer un peu si tu es d’accord »

Je range les affaires et on y va.
Je marchais régulièrement dans le Monde Primaire mais comme Pyro n’a jamais dû trop le faire, je lui explique;
- « Tu vois Pyro, je pense qu’il est important d’être toujours en forme! … ça réveille, et ça maintient en forme… et notre corps nous dira merci, tu verras. Mais ne va pas trop vite, le but n’est pas de s’épuiser dès le réveil. »
- « Sala….mèche »
- « Ne t’inquiète pas, aujourd’hui on commence, on ne fait que 2 km… Mais tu sais, je pense que ça te sera bénéfique! … Tu auras de l’endurance et au bout d’un moment on pourra même travailler ta vitesse! … Tu seras un super pokémon! Enfin tu en es déjà un mais on ira loin… Et j’adore m’entrainer! » Je lui fait un grand sourire et malgré les efforts qu’il doit fournir pour me suivre il sourit et se concentre pour aller jusqu’au bout.

On fait nos 2 km tranquillement et on arrive à la bifurcation.
- « Bon et ben voilà! Ça fait du bien! »
- « Sala Salamèche! » Pyro se dirige vers mon sac que je viens de poser par terre. « Salamèèche! »
- « Qu’est-ce qu’il y a? Tu as si faim que ça? Ça va venir ne t’en fais pas »
- « Salaaaaa » Il n’a pas l’air d’accord.
- « Ben si ce n’est pas ça… non, tu veux déjà t’entrainer avec ce qu’on a acheté? »
- « Mèche! » Les larmes me montent aux yeux, je suis tellement heureuse de l’avoir choisi, il a les mêmes envies que moi!
- « D’accord Pyro! Je fais chauffer de l’eau pendant qu’on commence! Tiens d’ailleurs, on va aller ramasser un peu de bois et tu me montreras ton attaque lance-flamme pour allumer le feu. »

Il réussit avec succès l’exercice, et créé de belles flammes.

Après avoir fait ça, je sors les bâtons qu’on a acheté dans la boutique de la vieille dame.
- « Alors il est mit que ces bâtons sont très résistants à toutes les attaques comme tranche-herbe, pistolet à eau et lance flamme donc on peut les réutiliser à volonté. Bon, je vais les lancer et tu devras les viser. Prêt? »
- « Mèche! »
- « Très bien alors Pyro…attaque lance-flamme! » Je lance le bâton au même moment. Pyro lance son attaque mais il ne fait que frôler le bâton.
- « Sala…. »
- «  Aucun problème, on va recommencer et quand tu arriveras à l’avoir régulièrement on déjeunera! Aller, je sais que tu peux le faire! Imagine qu’on est en combat et que c’est un pokémon volant! »
- « Mèche! » Il semble avoir repris du poil de la bête! 
- « Allez, Pyro attaque lance-flamme! »

Au bout de 10 minutes il réussit à en toucher 4 d’affilés!
- « Génial Pyro! Tu vois, il suffit d’un peu d’entrainement et ça ira! » Je lui fait un clin d’œil.
- « Salamèche! » Il a un grand sourire, ça fait plaisir à voir!
- « Je crois que l’eau est chaude depuis un moment, allez viens, on va manger, on l’a bien mérité. »
On prend un bon petit-déjeuner.
Je range les affaires et on est reparti.

-  « Normalement la sortie de la forêt est dans cette direction. »
Pyro se retourne souvent.
- « Il y a un problème Pyro? »
- « Sala… »
-  « Tu penses qu’il y a quelqu’un? Mmmm, je ne vois rien »
- « …si si, il y a bien quelqu’un… »
Pyro et moi sursautons!
- « Qui est là? »
- « Je m’appelle Ondine »

Apparaît alors une jeune de mon âge, qui a l’air désolée de nous avoir surpris!

- « Désolé de vous avoir fait peur; Donc je m’appelle Ondine, ravi de vous rencontrer. Je crois que toi aussi tu viens du monde primaire? » ça doit être d’elle dont parlait le professeur! Ça fait 2 jours qu’elle est dans la forêt?
- « Pas de problème, Pyro avait senti ta présence. Moi c’est Hélène, ravie de te rencontrer! J’espérais croiser une personne venant du Monde Primaire et commençant son voyage pokémon! Enfin, je suppose que tu es une dresseuse? »
- « Oui, j’en suis une, j’ai reçu mon premier pokémon avant-hier soir. Donc, nous sommes rivales! Et que dirais-tu d’un combat. Ce sera mon premier, j’ai hâte de voir ce que vaut mon pokémon! »
- « Héhé, je n’attendais que ça! Pour nous aussi ce sera le premier! Tu es prêt, Pyro? »
- « Mèche! »
- « Tu as donné un surnom à ton pokémon, c’est mignon. Je n’y avais pas pensé. En même temps, le professeur m’a parlé de beaucoup de choses alors je voulais bien tout assimiler. En tout cas, je suis très heureuse de pouvoir commencer mon entrainement avec toi! »

Ça y est, je vais faire mon premier combat pokémon!
Je respire un bon coup, il faut que je reste concentrée, et Pyro aussi.
Il faut qu’on soit en symbiose si on veut gagner! Et je veux gagner, je veux commencer ce voyage par une victoire pour nous donner confiance!
Les matchs qu’ils montrent à la télévision dans le Monde Primaire sont…trop simplets, ça m’a pas mal énervée d’ailleurs. Mais parfois ça m’a inspiré aussi!

- « Bon, je crois qu’il y a plus d’espace tout près, ce sera plus facile pour combattre qu’en dis-tu? » Ondine a l’air aussi déterminée que moi quoique moins… combative.
- « Je suis prête pourquoi attendre? On ne dérange personne là, il y une clairière, allons-y »
-  « Okay, c’est parti. Arko, je te choisis! »
- « Et moi je te choisis, Pyro! »

Les deux Pokémons se font fassent, on a l’avantage du type mais il faut rester concentrer surtout qu’Arko peut être très rapide.
- « Concentre toi Pyro, il peut être rapide! »
- « C’est-ce que le professeur Manour m’a dit aussi. Bon, à l’attaque! »

- « Arko, attaque Ecras‘face! » Arko s’élance sur Pyro.
- «  Attention Pyro, saute sur ta gauche! »
- « Sala! » Salamèche l’évite de justesse, cet Arko est rapide.
- « Pyro, à ton tour attaque griffe! » Pyro cours vers Arko, toute patte dehors!
- « Arco, évite le, saute! » Arco, rapide, saute juste avant que Pyro ne l’atteigne, je le savais!
- Juste au moment où Arko saute je lance « Pyro, profite qu’il est au dessus de toi, attaque lance-flamme! » Salamèche relève la tête rapidement et lance son attaque à bout portant, qui fait mouche! 
- « Oh non, Arko! » Arko retombe au sol.
- « Maintenant relance ton attaque griffe Pyro! » Mais Arcko a un fort caractère, il se relève et attaque de lui-même Salamèche avec Ecras’face!
- « Salaaa! » Pyro se retrouve projeté, Arcko est assez fier de lui mais l’attaque très efficace à bout portant l’a beaucoup touché, il tombe à genou. C’est le moment!
- « Pyro retente ton attaque griffe! » Salamèche fonce de nouveau sur Arcko, qui lance une nouvelle attaque écras‘face sur l‘ordre d‘Ondine, les deux attaques s‘entrechoquent sans beaucoup d‘effets.  
 « Encore Pyro, griffe ! » Arko regarde Salamèche, tente de sauter mais retombe à genoux et n’évite pas malgré les encouragements d’Ondine.
Il tente de se relever mais fini par tomber KO.

- «Bravo Pyro, tu as bien réagi!   Arko va bien Ondine? » Pyro et moi nous approchons d’eux.
- « Arkoo » il est revenu à lui et a l’air d’aller bien.
- « Je crois que ça ira. Tu as une sacré tactique dis moi. Tu ne te fies pas seulement au type, tu retournes une capacité de Arko contre lui. Et ton Salamèche a réagit tout de suite. Vraiment bien joué, j’ai du mal à croire que tu ne sois qu’à mon niveau. En tout cas, Arko et moi devons encore nous entrainer. Je vais rester ici un peu pour que Arko se repose. Continue, on se retrouvera un de ses jours! »
- « D’accord, je suis très heureuse d’avoir pu faire ce combat contre toi. »
- «  Salamèche! » Pyro tend la main à Arko qui tourne la tête… mais lui tend la queue.
- « C’est comme ça qu’il m’a accepté, Salamèche, tu t’es fait un rival..et un ami! »
- « Mèche! »

Wendy-san
Dresseur débutant

Messages : 34
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire pokémon

Message par Wendy-san le Jeu 23 Avr 2015 - 13:21

Chapitre 5 : Un nouveau compagnon

Alors qu’on marche depuis un moment, et après avoir mangé, on commence à apercevoir la fin de la forêt. Pyro s’arrête et regarde autour de lui.
- « Qu’est-ce qu’il y a? Tu as encore senti quelqu’un qui approche? » Je regarde aux alentours mais je ne vois personne.
Avant que Pyro n’ai le temps de me répondre, une attaque sécrétion sort d’un buisson sur le côté!
Pyro n’a pas eu le temps d’esquiver et l’attaque le touche au bras.
- « Pyro?! Tout va bien? Attend, je vais te débarrasser de ça. Ah, ça colle!  Qui est là? Si vous voulez vous battre montrez-vous au moins! » Je regarde dans la direction d’où venait le tir, Pyro se redresse.
Le buisson bouge, et c’est un pokémon qui en sort, seul.
- « C’est un Chenipan Pyro! Regarde, il a l’air d’en vouloir celui-là! Je pensais que les Chenipan étaient plutôt doux et passifs mais celui-là me plait bien. »

Je sors mon pokédex même si je connais bien ce Pokémon.

- « Bon, je crois qu’il t’a lancé un défi Pyro, on va répondre! En avant! »
- « Salaa! » Pyro se met en position d’attaque et fait face au Chenipan.
Chenipan relance une attaque sécrétion.
- « Pyro, évite là cette fois! » Pyro parvient à l’éviter.
- « Bien, et maintenant attaque griffe! » Pyro s’élance contre le Chenipan qui lance une attaque charge. Les deux attaquent font mouche mais Pyro est le plus fort et Chenipan vole.
- « Utilise de nouveau l’attaque griffe! » Pyro se rue une nouvelle fois sur le Chenipan, mais il ne se fait pas avoir 2 fois et l'esquive.
Il monte alors sur un autre...fuirait-il?
- "Pyro, attaque lance-flamme! " C'est le seul moyen de l'atteindre maintenant.
Mais alors que Pyro gonfle ses poumons près à cracher ses flammes, Chenipan saute de sa position droit sur Pyro !
Il plonge littéralement dans les flammes, il a du courage ce petit !
Pyro encaisse l'attaque charge pus puissante grâce à la vitesse et se redresse.
Par contre, le Chenipan a pris le lance-flamme de plein fouet, il tente de se relever, se met en position pour une autre attaque sécrétion… mais finit par tomber KO.
- « Très bien Pyro, et maintenant, pokéball go!!! » Je lance ma pokéball sur le Chenipan sauvage, elle l’atteint, il rentre dedans.
La pokéball se pose à terre. Elle bouge encore, une fois à droite puis elle s’immobilise et le bouton redevient blanc.

- « J’ai capturé mon premier pokémon!!! » Ma première capture..est un Chenipan en plus! Super!
- « Salamèche, sala salmèche!! »
- « Bon, et si on disait bienvenue à notre nouvel ami maintenant. Chenipan, vient dire bonjour! »

La pokéball s’ouvre, une silhouette se dessine. Chenipan est maintenant parmi nous.



- « Bonjour Chenipan! Je m’appelle Hélène et je viens du Monde Primaire. Je te présente Pyro qui est mon ami. Je suis ravie de te compter maintenant dans mon équipe! »
- « Sala Salamèche »
- « Huhuuuuu » Chenipan nous observe tous les deux et a finalement l’air satisfait. Il vient alors se mettre sur mon épaule.
- « Tu es bien là? »
- « Huhuuu » Il a l’air plus que satisfait.

Je le garde pour l’instant sur mon épaule puis on se remet en route.

On finit par sortir de la forêt, le soleil est déjà bien bas.

- « D’après le poké-navi il faut suivre cette route un moment et nous arriverons à Mabielle.  Bon, venez là tous les deux. Je ne peux pas vous garder tous en même temps hors de vos pokéballs tout le temps. Du coup je me suis dit que faire un roulement est honnête. Un jour l’un, un jour l’autre et on fera pareil quand j’aurai d’autres Pokémons. La nuit, on dormira ensemble si on dort dehors et bien sûr je pourrai vous appeler si on fait une pause. Aujourd’hui je terminerai la journée comme je l’avais commencé, avec Pyro. Mais demain ce sera Chenipan. D’ailleurs, que dirais-tu d’un surnom chenipan? »
- « Huhuhuhu! »
-  « Héhé, super! Tu m’a épaté avec ton attaque sécrétion surprise et ton attaque charge améliorée par la vitesse… que dirais-tu de Zippo? »
- « Huhu? » Il a l’air d’y réfléchir sérieusement, il est trop mignon ! « huhuhu! » Je crois qu’il est d’accord !
- « Super Zippo, reviens maintenant. »

On marche depuis un moment, Pyro à mes côtés. Sur les côtés les arbres se raréfient.
Au bout d’un moment, une idée me vient à l’esprit.
- « Dis moi Pyro, ça te dit d’écouter de la musique du Monde Primaire? On n’est pas doué pour grand-chose là-bas mais pour la musique on s’en tire pas mal! »
- « Sala? » De nouveau son visage interrogateur. 
Je sors mon MP4, j'enlève les oreillettes et je met la musique en haut parleur.
- « Alors, voyons. Ben tiens, je vais te faire écouter les musiques Pokémons qu’on a! Enfin je pense qu’elle passe ici aussi. Tu me le diras. » Je commence par mettre la toute première chanson de Pokémon que j’ai entendu.
Un jour je serai le meilleur dresseur
Je me battrai sans répit
Je ferai tout par être vainqueur et gagner les défis
Je parcourrai la Terre entière
Vaquant avec espoir
Les Pokémons et leur mystère
Le secret de leur pouvoir!

Pokémons, attrapez les tous!
Ensemble pour la victoire, Pokémons!
Rien ne nous arrêteras
Notre amitié triompheras!
Pokémons, même à notre âge!
Un voyage d’apprentissage!


- «  Sala, sala! » Je remarque alors que, tandis que je chante, Pyro marche en rythme. Tiens, je pourrais me servir de ça un jour pour les combats.

Nous chantons alors tous les deux, je lui passe quelques unes des chansons Pokémons que j’ai.
Sur notre chemin, on aperçoit des maisons avec des gens souvent dehors qui nous font chaleureusement signe.

Alors que le soleil commence a vraiment décliné, nous arrivons à la hauteur d’une petite maison simple avec une dame assez âgée qui nous fait signe.
- « Bonjour jeune demoiselle. Bonjour Salamèche. »
- « Bonjour madame - Sala- »
Alors qu’on allait continuer notre chemin, j’attend un craquement. Je me retourne et voit la dame l’air embêté, devant son râteau cassé.
- « Regardez, mes outils s’abiment et je ne peux plus jardiner »
- « J‘ai une idée madame, j’ai même mieux que de la colle! Chenipan, vient, on a besoin de ton aide! »

- « Allez Chenipan, utilise ton attaque sécrétion pour réparer ce râteau.
La dame nous observe en silence. Chenipan parvient facilement le réparer.
- « Oh merci mademoiselle, et merci à toi Chenipan, tu as l’air drôlement costaud dis moi! »
- « Huhuuuuu » Chenipan est tout heureux de ce compliment.
- « Pour vous remercier, je vous propose de vous héberger pour cette nuit. Je suppose que vous allez à MABIELLE et vous en avez pour toute la journée de demain au moins puisque vous êtes à pied. » Elle ne me laisse pas le temps de répondre et rentre dans sa maison en m’ouvrant la porte.
- « Heu, merci beaucoup madame! Vous venez les amis, on dormira au chaud cette nuit! »
- « huhu » « sala! »

Après avoir fait un brin de toilette, la dame me prévient qu’elle prépare le repas et qu’il serait prêt dans pas trop longtemps.
- « D’accord, je vais en profiter pour brosser mes Pokémons.  Venez, on va dehors. »
On retourne dehors et j’installe d’abord Pyro sur un rocher à ma hauteur pour le brosser.
- « Voilà, détend toi Pyro. Tu as bien travailler aujourd’hui. » Je commence par lui frotter doucement le dos puis plus énergiquement. Il a l’air ravi ce qui excite un peu Zippo qui tourne autour.
- « Mais oui Zippo, je ne t’ai oublié! Ahahahah »
Après avoir pris soin de Pyro, je m’occupe de Zippo qui semble aussi apprécier le massage à la brosse.
Au moment où je finis, la dame nous appelle pour manger.
On se met à table et alors que j’allais sortir de la nourriture Pokémon, je vois les yeux de Zippo et Pyro s’illuminer quand ils regardent la table.
- « Bon d’accord, vous mangez comme nous ce soir. »
Le repas se passe bien, la dame nous raconte qu’elle voit régulièrement passer des jeunes comme moi devant chez elle, alors elle a l’habitude de les inviter. Mais elle dit aussi qu’il en passe moins dernièrement et qu’ils ont l’air de savoir plus de choses mais aussi d’être moins débrouillards.
Je lui raconte que la société du Monde Primaire change. Presque tous les enfants vont à l’école et on tend à nous apprendre le plus de choses possible, mais des choses intellectuelles plutôt, le manuel a dû mal à trouver sa place.
On discute comme ça un moment, puis voyant qu’il fait nuit noire, je la remercie pour le repas et elle nous montre la chambre.

- « Voilà, vous serez bien là. Si vous avez froid n’hésitez pas à le dire. Bonne nuit vous tous. »
- « Huhu » «  Sala salamèche! » Mes deux amis regardent la pièce et ne savent pas trop où se mettre.
- « Allez, si vous voulez vous pouvez dormir avec moi dans le lit. Il est grand et comme ça on se tiendra chaud. »
On s’installe tous les trois dans le lit.
J’aime les savoir près de moi, leur contact m’apaise et je m’endors tout de suite.

Wendy-san
Dresseur débutant

Messages : 34
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon histoire pokémon

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum